Touba : comment la police a piégé un homme qui envoyait des vidéos prono à une mariée pour coucher avec elle
642ont lu

Marié et père d’un enfant, M.M est actuellement en détention à la prison centrale de Diourbel. Le coiffeur âgé de 31 ans a été déféré la semaine dernière  au tribunal de grande instance de ladite localité pour harcèlement sexuel, chantage, diffusion d’images à caractère pornographique et menaces, selon des informations de Seneweb.

Le coiffeur domicilié à Ndindy, une localité de Touba se faisait passer pour un Sénégalais basé à l’étranger en vue de satisfaire sa libido sur une dame mariée. Le monogame a connu cette dernière à travers Facebook. Mais ils conversaient via Whatsapp.

Séduit par la photo de femme âgée de 20 ans, le faux émigré lui a déclaré son amour selon la victime.

<<Je lui ai fait savoir que je suis une musulmane et l’islam a banni l’adultère. Mais il m’a envoyé des photos, des téléphones portables de marque I Phone de haute gamme, des lits et des maisons équipées. M.M a promis de m’offrir tous ces matériels à condition de coucher avec lui>>, raconte la dame mariée devant les enquêteurs du commissariat de Ndamatou.

Quelques jours plus tard, le coiffeur a envoyé un nouveau message à la femme pour lui annoncer qu’il est à Dakar pour un court séjour. Il lui donne rendez-vous à Touba pour une séance intime. Pis, il lui envoie des vidéos pornographiques.

Mais elle en a parlé à son époux pour se débarrasser de son “ami” encombrant. Ce dernier a conseillé à la victime de lui  tendre un piège.

Selon des sources de Seneweb proches du parquet, ils avaient fixé le rendez-vous au quartier Darou Marnane. Mais la dame lui a posé un lapin. Très énervé, le faux émigré a débarqué vers 20 heures devant le domicile conjugal de M.M. Il a menacé de publier leurs conversations et ternir son image auprès de son mari. Et a sommé la mariée de le suivre pour une séance de jambes en l’air.

Saisis à travers une plainte, les hommes du commissaire Thiobane ont conseillé à la victime de lui tendre un nouveau piège. M.M lui a donné un nouveau rendez-vous au marché Ockass en compagnie des policiers du commissariat de Ndamatou.

Le coiffeur sera été interpellé en possession de produits aphrodisiaques. Il déclare avoir avalé deux comprimés pour renforcer sa puissance en vue de pouvoir tenir longtemps. Il a reconnu sans ambages les faits qui lui sont reprochés.

Donnez votre avis ici :

Revue de presse

100% GRATUIT !

VOTRE CADEAU DE L'ANNEE ! 🎁

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER pour recevoir vos infos et des souhaits spéciaux lors des événements ! Profitez sur Beut7.com  !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Laissez votre commentaire sur l'article ici, vu par tout le mondex
()
x