Succession de Iyane Thiam : propos de bas niveau, invectives, chamailleries, nos imams comme à la borne fontaine
62ont lu

L’enjeu de la succession de Mourchid Iyane Thiam à la tête de la commission nationale sur le croissant lunaire fait perdre à nos imams leur sang froid. Invective contre Invective, propos de bas niveau et critique personnelle, nos imams se présentent aujourd’hui sous un piteux état.

Dans un entretien avec le journal le Quotidien, le président El Hadji Oumar Diène répond sèchement à Alioune Moussa Samb, Imam de la Grande mosquée de Dakar, qui conteste sa nomination.

“La voix de Alioune Moussa Samb ne dépasse pas la Grande mosquée. C’est moi qui l’ai élu au grade de cadi de Dakar. Il est malade, c’est pourquoi il ne veut pas rouvrir la Grande mosquée de Dakar”, soutient Oumar Diène.
Il ajoute‎ : “L’association des oulémas du Sénégal est une affaire nationale et non de Lébous”

Le successeur de Iyane Thiam dit avoir un lourd contentieux avec l’imam ratib de Dakar qui ne le supporte pas. Il exclut toute démission de la tête de la Conacoc.

Donnez votre avis ici :

Revue de presse

100% GRATUIT !

VOTRE CADEAU DE L'ANNEE ! 🎁

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER pour recevoir vos infos et des souhaits spéciaux lors des événements ! Profitez sur Beut7.com  !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Laissez votre commentaire sur l'article ici, vu par tout le mondex
()
x