Sonko dans les locaux de la Tfm
29ont lu

Après Walfadjri en passant par la Sen Tv, aujourd’hui Ousmane Sonko a pris les devant pour rendre visite au groupe Futur médiats spécialement à la Tfm.

Suite aux manifestations qui ont eu lieu récemment au Sénégal après l’arrestation de Ousmane Sonko qui a été accusé de trouble à l’ordre public et participation à une manifestation non autorisée, ce dernier a été placé en garde à vue à la Section de recherche de la gendarmerie de Colobane. Ce qui a provoqué la colère de ses partisans qui ont juré sur tous les saints de rendre justice à leur leader qui selon eux est blanc comme neige. Ainsi, des personnes y ont perdu la vie, des centaines de blessés, des dégâts matériels ont été noté des maisons et des voitures brûlées plusieurs manifestants emprisonnés, des signaux de chaines de télévision coupé tel que Walf tv et la Sen tv. Le groupe de presse de Gfm pillé et

Pour rappel, Ousmane Sonko a été accusé de viols répétés et de menace de mort par Adji Sarr une masseuse d’un salon de beauté. Après cette plainte déposée contre lui, Sonko a dit à qui voudrait l’entendre que c’est un complot que le Président Macky Sall a organisé pour l’écarter des élections présidentielles qui se feront en 2024. En compagnie de son protocole, et quelques groupes de presse voici le discours du leader de Pastef;

 “Nous étions là pour rendre visite à ce groupe de presse qui est très important dans ce pays. Nous remercions le président du Groupe Mr Birane Ndour, Bouba Ndour et tous leurs collaborateurs El Hadj Assane Gueye entre autres pour cet accueil chaleureux que nous avons eu et qui nous ont permis de discuter de la situation actuelle du pays également de la situation de la presse. C’est une visite de solidarité par rapport à ce qu’ils ont vécu. Je ne savais pas que ce groupe va faire l’objet d’attaque. Il a eu à subir des dommages matériels, heureusement que ça c’est limité à cela parce que ça aurait pu être plus grave. Ce sont des pratiques que nous n’approuvons pas. Nous le condamnons parce que les groupes de presse font leur travail. Ils couvrent simplement l’actualité. Chaque groupe de presse a une ligne éditoriale et c’est valable dans tous les pays du monde et il faut le respecter. Au delà, je ne vois pas en quoi un groupe de presse peut être un danger au point de faire l’objet d’attaque physique. Nous le dénonçons et lançons un appel à tous les sénégalais et à ceux qui se réclament de nous que nous n’approuvons pas ce genre de pratique. Nous recommandons  d’éviter et de cesser à l’avenir toute pratique similaire. De respecter la presse et de la laisser exercer librement son travail. Tantôt on peut avoir besoin d’un organe de presse parce que telle ou telle information a été donné. S’il n y avait pas cette presse là je ne serait pas là. Au delà, ceux sont tout de même des citoyens sénégalais qui y travaillent et qui font des investissements. Parmi ces citoyens qui travaillent dans chaque groupe de presse, il y en a forcément ici même à Gfm qui même s’ils ne veulent pas exprimer leurs sentiments sont favorables à Ousmane Sonko, comme y en a d’autres qui sont favorables à une certaine équipe. C’est ça la démocratie”. 

Donnez votre avis ici :

Revue de presse

100% GRATUIT !

VOTRE CADEAU DE L'ANNEE ! 🎁

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER pour recevoir vos infos et des souhaits spéciaux lors des événements ! Profitez sur Beut7.com  !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Laissez votre commentaire sur l'article ici, vu par tout le mondex
()
x