Saisie de faux médicaments : les terribles aveux des présumés trafiquants devant les enquêteurs
160ont lu

Les présumés trafiquants des médicaments saisis à la Patte d’Oie se livrent au fur et à mesure que l’enquête avance. Devant les enquêteurs de la Sûreté Urbaine (SU), ils seraient passés aux aveux.

Dans sa livraison du jour, L’Observateur révèle qu’ils auraient reconnu les faits avec force détails.

Selon nos confrères, le présumé cerveau, le Chinois Hai Dong Zhang qui contrôlait Dahaico Pharmaceutic, a donné les détails de la création en 2018 de sa société à Dakar.

Sans agrément, sa société, va solliciter les services d’un compatriote chinois, Wong Don Wang, qui fera office de bras droit et de personne écran pour couvrir ses arrières.

Pour se faire une bonne affaire passer incognito, le Chinois révèle avoir confier sa société au pharmacien Aliou Bâ qui s’est forgé une réputation au contact d’organismes internationaux évoluant dans le domaine médical.

C’est, Aliou Bâ qui se chargera de la distribution des médicaments via des circuits parallèles.

Pour mieux opérer, Mansour Niang, un autre visage du milieu va mettre en place une fausse société écran de distribution nommée «Dipro Pharm Biomedic».

Pour ne rien rater, le patron chinois surveillait toutes les transactions en se maintenant à l’écart. Dans leur rôle de couverture, nos compatriotes pharmaciens Aliou Bâ et Mansour Niang, ont beaucoup engrangé d’après nos confrères.

Donnez votre avis ici :

Revue de presse

100% GRATUIT !

VOTRE CADEAU DE L'ANNEE ! 🎁

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER pour recevoir vos infos et des souhaits spéciaux lors des événements ! Profitez sur Beut7.com  !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Laissez votre commentaire sur l'article ici, vu par tout le mondex
()
x