Mbour: la 2ème vague du Covid chasse les prostituées des trottoirs…

La crise touristique couplée à l’état d’urgence assorti d’un couvre-feu a fait péricliter l’industrie du sexe à Mbour. Et plus précisément dans la station balnéaire de Saly Portudal où la plupart des prostituées ont déserté le marché du sexe, faute de clients.

Avec l’arrivée de cette deuxième vague pandémique, le secteur touristique est durement frappé à Mbour. A en croire Le Témoin, cette crise s’explique par le fait que les touristes européens ne voyagent plus, bloqués chez eux par diverses mesures de restrictions entrant dans le cadre de la lutte contre la pandémie du coronavirus.

Se retrouvant dans une situation de grande précarité, les nombreuses prostituées originaires de Thiès, Kaolack, Diourbel et surtout Bargny (Dakar) ont fini par quitter la Petite Côte.

Selon M. Kh. Diop, agent immobilier à Mbour, ces marchandes du sexe, se trouvant dans l’incapacité de payer leurs loyers, sont rentrées chez elles. « A cause de cette crise, elles ont été contraintes de cesser leur activité. Pis, elles ont des arriérés de loyer », déplore-t-il.

257Lecteurs ont lu cet article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x