Chute de khalifa, karim et sonko le même mois: le mars noir des opposants de Macky
96ont lu

Ils sont jusqu’ici deux poids lourds de la vie politique à tomber un mois de mars. Khalifa Sall le 3 mars 2017 (sonko est convoqué ce mercredi 3 mars) et Karim Wade le 15 mars 2013. Le député Ousmane Sonko semble être voué au même destin de mars. Sera t-il une exception à ce qui passe pour devenir une règle? Une chose est sûre: comme l’ancien maire de Dakar, Khalifa Sall, le leader de Pastef est lui aussi convoqué par le juge du 8ème cabinet ce mercredi 3 mars 2021.

Karim Wade ouvre le bal

Accusé de détournements de deniers publics, corruption et enrichissement illicite, Karim Wade fut mis en demeure le 15 mars 2013. Après une audition par la commission d’instruction de la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI), de justifier dans un délai d’un mois sa “fortune et ses biens”, estimés à plus d’un milliard d’euros, il est inculpé et sera écroué avec sept autres proches le mercredi 18 avril, à la prison de Rebeuss.

Le 23 mars 2015, il est blanchi des accusations de détournements de deniers publics et de corruption mais reconnu coupable d’enrichissement illicite et condamné à 6 ans de prison ferme et 138 milliards de FCFA d’amende (210 millions d’euros) par la Cour de répression de l’enrichissement illicite.

Khalifa Sall s’engouffre dans les caisses

Au lendemain d’une mémorable conférence de presse qu’il avait tenue en présence d’un certain Serigne Moustapha Sy, Khalifa Ababacar Sall a été convoqué le 3 mars 2017; quatre jours après, le 7 mars 2017, l’ancien maire de Dakar était placé sous mandat de dépôt par le doyen des juges d’instruction, avec cinq de ses collaborateurs pour détournement de fonds publics. Cette arrestation fait suite à la conférence de presse du , au cours de laquelle, le Procureur Serigne Bassirou Gueye avait annoncé qu’une information judiciaire allait être ouverte contre Khalifa Sall : un rapport de l’Inspection générale d’Etat (IGE) ayant fait état d’un détournement d’un montant d’1,83 milliard de francs CFA  (l’équivalent de 2,7 millions d’euros) qui auraient été “pris des caisses” de la ville de Dakar “ sans justification “

Sonko : Jamais deux sans trois

Exactement comme le leader de Takhawou Dakar, le député Ousmane Sonko a rendez-vous ce 3 mars 2021 avec l’histoire. Accusé de viols par une jeune masseuse du nom d’Adji Sarr suite à une plainte datant du 2 février 2021, le leader du Pastef est convoqué  à la Section de Recherches le 8 février. La veille, le 7 février, Sonko fait sa première sortie médiatique après l’éclatement de l’affaire. Il annonce qu’il ne va pas déférer à la convocation du 8 février et appelle ses partisans à venir le soutenir contre cette “tentative” de liquidation qu’il impute au régime en place.

Malheureuse coïncidence ou date superstitieuse

Donnez votre avis ici :

Revue de presse

100% GRATUIT !

VOTRE CADEAU DE L'ANNEE ! 🎁

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER pour recevoir vos infos et des souhaits spéciaux lors des événements ! Profitez sur Beut7.com  !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Laissez votre commentaire sur l'article ici, vu par tout le mondex
()
x