Audition : les minutes du face à face électrique entre Sonko et Samba Sall
161ont lu

L’audition de Ousmane Sonko par le Doyen des juges d’instruction a été l’occasion d’un face à face électrique entre le député et le Magistrat.

Selon nos confrères du journal Libération, dès la lecture des incriminations par le magistrat instructeur, le leader de Pastef a ouvert les hostilités.

«Je ne fais pas confiance à la justice et je ne vous fais pas confiance. La justice protège des gens épinglés par les rapports des corps de contrôle. Des gens qui ont détourné». A cette lourde charge, le juge d’après les confrères, est est resté de marbre.

Dans cette ambiance déjà lourde, le leader de Pastef  continue des tirs nourris. «Je suis victime d’un odieux complot», a-t-il martelé, allant jusqu’à citer des noms.

Resté zen tout au long des diatribes, le juge lui indique qu’il est placé sous contrôle judiciaire assortie de trois conditions : interdiction de sortie du territoire sans autorisation, obligation de se rendre dans le bureau du juge chaque régulièrement et interdiction de s’exprimer publiquement sur l’affaire Sweet Beauté.

Sur ce dernier point, Ousmane Sonko reste catégorique : «C’est un dossier politique et si on m’accuse publiquement ou qu’on évoque certains éléments, je serai obligé de répondre». Fin de séance.

Donnez votre avis ici :

Revue de presse

100% GRATUIT !

VOTRE CADEAU DE L'ANNEE ! 🎁

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER pour recevoir vos infos et des souhaits spéciaux lors des événements ! Profitez sur Beut7.com  !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Laissez votre commentaire sur l'article ici, vu par tout le mondex
()
x