armée sénégalaise : les généraux Moussa Fall et Mamadou Gaye promus
1.299ont lu

Il y a trois semaines, « Le Témoin » avait sonné l’alerte de nouvelles nominations devant servir à pourvoir deux postes qui seraient vacants. Il s’agissait du poste de Haut-commandant en second de la gendarmerie (Haut-com 2) et de celui de Sous-chef d’état-major général des Armées. Ça y est !

Considéré comme l’un des plus brillants et courageux officiers-généraux de la maréchaussée, le général de division Moussa Fall est promu haut-commandant en second ou N° 2 de la gendarmerie nationale. Le décret de nomination faisant de lui l’adjoint du général Jean-Baptiste Tine a pris effet depuis avant-hier c’est-à-dire mardi 02 mars 2021.

Le général Moussa Fall, qui était jusque la le commandant de la gendarmerie territoriale, a donc remplacé à ce poste le général de division Mamadou Diouf appelé à rejoindre la « 2e section » (retraite). Enquêteur chevronné, homme de terrain, baroudeur et as du renseignement, le tout nouveau haut-commandant en second a fait ses preuves partout où il est passé. Il s’est illustré en Casamance où il a réussi à traquer et arrêter les auteurs de l’assassinat d’Omar lamine Badji, un militant du Parti démocratique sénégalais (Pds) et ancien président du Conseil régional de Ziguinchor tué le 30 décembre 2006 dans son domicile sis Bignona.

L’ancien gouverneur du Palais, le général Moussa Fall a aussi marqué la Section de Recherches de Colobane où il a eu à élucider plusieurs affaires criminelles. Toujours est-il que le président de la République, Chef Suprême des armées, ne s’est pas trompé de choix sur la personne du général Moussa Fall qui a gravi tous les échelons pour arriver au sommet du commandement.

Un parachutiste touche les étoiles !

Le presedent de la république profité de ces deux nominations majeures pour faire d’une pierre deux coups en élevant au rang de général de brigade le colonel-parachutiste Khar Diouf. Il prend la direction générale de l’Agence pour la réinsertion sociale des militaires (Arsm) en remplacement du général Mamadou Gaye. Ancien chef de corps du Bataillon des parachutistes (Batpara), le tout nouveau général Khar Diouf est un courageux fantassin au parcours sans faute.

Dans tous les théâtres d’opérations, il a toujours fait preuve qu’on le tue, mais on ne le déshonore pas ! Le général Khar Diouf s’est également illustré en Centrafrique sous la bannière de la Mission interafricaine de surveillance des Accords de Bangui (Misab) en 1997.

Alors commandant d’une compagnie de parachutistes avec le grade de capitaine, Khar Diouf avait dérouté les mutins centrafricains qui voulaient marcher sur Bangui, la capitale, pour renverser le régime du président Ange-Félix Patassé (votre serviteur était de l’expédition). Pour avoir longtemps taquiné le ciel et dompté les nuages, l’officier-parachutiste Khar Diouf vient de toucher finalement les étoiles. Une promotion bien méritée ! Curieuse coïncidence dès lors que c’est un autre expéditionnaire de Bangui qui vient d’être promu général. Il s’agit du colonel de gendarmerie Martin Faye, Chef des opérations de la Police des Nations unies en Centrafrique.

Pur produit du Groupement d’intervention de la gendarmerie nationale (Gign), « Colonel Martin » comme on l’appelait ou l’ex-chef de la garde rapprochée de l’ancien président de la République Abdoulaye Wade, est rappelé d’urgence au Sénégal. Il va prendre les rênes de la gendarmerie territoriale que commandait le général Moussa Fall.

Pape Ndiaye , Le Témoin

Donnez votre avis ici :

Revue de presse

100% GRATUIT !

VOTRE CADEAU DE L'ANNEE ! 🎁

Inscrivez-vous à notre NEWSLETTER pour recevoir vos infos et des souhaits spéciaux lors des événements ! Profitez sur Beut7.com  !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Voir tous les commentaires
0
Laissez votre commentaire sur l'article ici, vu par tout le mondex
()
x